lundi 19 septembre 2016

La Mésange et l'Ogresse par Harold Cobert


Résumé : 

" Ce que je vais vous raconter ne s'invente pas. "
22 juin 2004. Après un an d'interrogatoires, Monique Fourniret révèle une partie du parcours criminel de son mari, " l'Ogre des Ardennes ". Il sera condamné à la perpétuité. Celle que Michel Fourniret surnomme sa " mésange " reste un mystère : victime ou complice ? Instrument ou inspiratrice ? Mésange ou ogresse ?
Quoi de plus incompréhensible que le Mal quand il revêt des apparences humaines ?
En sondant les abysses psychiques de Monique Fourniret, en faisant résonner sa voix, jusqu'au tréfonds de la folie, dans un face à face tendu avec les enquêteurs qui la traquent, ce roman plonge au cœur du mal pour arriver, par la fiction et la littérature, au plus près de la glaçante vérité.

Avis

Ce livre fait partie de ceux de la rentrée littéraire. J'ai eu envie de le lire après en avoir entendu parler par Cédrik Armen, booktubeur. Je trouvais le sujet du livre intéressant et j'étais curieuse de voir comment l'auteur allait le traiter. 
Ce livre est classé comme roman mais après la lecture, je me suis dit que l'on pouvait le classer dans plusieurs catégories. Le livre est basé sur l'affaire Fourniret et plus précisément sur la première année à partir du moment où Michel Fourniret est incarcéré après qu'une de ses victimes qui lui est échappé et est porté plainte. Dans ce livre on enchaîne plusieurs chapitres très distincts. 
Il y a les chapitres où sont retranscrits certains interrogatoires de Monique Fourniret. Ils sont retranscrits de manière très simple et permettent de voir une facette de Monique Fourniret.
D'autres décrivent ce qu'on subit certaines victimes sans aller très loin parfois mais suffisamment pour que le lecteur comprenne ce qu'il va se passer ensuite. 
D'autres chapitres nous font vivre l'enquête au plus près de ce qu'on vécue les membres de l'équipe plus particulièrement de Jacques, celui qui dirigeait cette équipe. On voit aussi bien les moments où ils enquêtent mais aussi la vie privée de Jacques. On voit l'impact que cette enquête a eu sur sa vie personnelle. Ces chapitres permettent une vision d'ensemble et de comprendre comment ils ont vécus cette enquête qui sera unique dans leurs carrières.
Enfin il y a les chapitres où nous sommes dans la tête de Monique Fourniret. L'auteur s'est mis à la place de cette femme pour la comprendre ou du moins essayer. Ils sont très perturbants. Au début j'ai cru que c'était réellement Monique Fourniret qui s'exprimait, c'est dire à quel point ils sont très bien écrits. Ils permettent de mieux cerner ce personnage qui est resté très discret mais qui avait en faite une grande part de responsabilité dans ce qu'il s'est passé.
Le livre s'intéresse donc à deux points de vue : celui de Monique Fourniret et celui de l'enquêteur. On sent bien que l'auteur a fait un travail de recherche considérable. L'auteur nous parle de la vie de Monique Fourniret avant sa rencontre avec Michel Fourniret et cela permet vraiment de la voir dans son ensemble. Tout est très précis. L'ambiance est extrêmement bien retranscrite. Les chapitres sont cours et l'alternance donne un rythme parfait au livre. Au début du livre on hésite sur la manière de qualifier Monique Fourniret : victime ou coupable ? Mais plus on avance et surtout à la fin du livre, on comprend qu'elle a une très grande part de responsabilité. La lecture est très prenante et sur la fin on n’a pas envie de le lâcher avant d'aller au bout du livre. Même si on connaît les faits et la manière dont cela se finit, ce livre permet de voir cette affaire d'une manière différente. 
C'est un vrai gros coup de cœur !!!

Edition : Plon - Date de parution : 18 Août 2016 - Prix : 20 euros - 425 pages

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire