mercredi 4 octobre 2017

Entre deux mondes par Olivier Norek


Résumé :

Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elles devraient l'attendre en sécurité. Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir.
Mais arrivé là-bas, il ne les trouve pas. Ce qu'il découvre, en revanche, c'est un monde entre deux mondes pour damnés de la Terre entre deux vies. Dans cet univers sans loi, aucune police n'ose mettre les pieds.
Un assassin va profiter de cette situation.
Dès le premier crime, Adam décide d'intervenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il est flic, et que face à l'espoir qui s'amenuise de revoir un jour Nora et Maya, cette enquête est le seul moyen pour lui de ne pas devenir fou.

Bastien est un policier français. Il connaît cette zone de non-droit et les terreurs qu'elle engendre. Mais lorsque Adam, ce flic étranger, lui demande son aide, le temps est venu pour lui d'ouvrir les yeux sur la réalité et de faire un choix, quitte à se mettre en danger. 

Avis :

Il y a des livres que l’on attend un peu comme on attend le Père Noël. Pour ma part j’attendais celui-ci depuis que j’ai su quel serait le thème et encore plus quand j’ai eu un résumé global. Mais je l’attendais aussi car il est écrit par un auteur que j’aime tout particulièrement (je dis ça pour ceux qui ne le saurait pas encore ^^).
Parler du sujet des migrants est plutôt épineux. Je ne pense pas que n’importe quel auteur aurait pu le faire et surtout pas de n’importe quel manière sans un minimum de recherche.

Le livre commence par deux très courts chapitres qui posent les bases.
Le premier nous montre une mère et sa fille qui en tant que migrantes vont faire la traversée en bateau pour rejoindre la France. Ce début m’a fait un choc car on m’a raconté une histoire similaire. Mais même sans cela on se prend une bonne claque d’entrée de jeu.
Le second est assez étrange. On comprend assez vite que nous sommes dans la Jungle lors de la démolition. Des corps sont retrouvés et un homme sort des bois et s’en approche. Le dialogue de fin entre policiers nous laisse sans voix mais montre la réalité.

Puis nous faisons la connaissance d’Adam, militaire de l’armée libre de Syrie. On rentre directement dans l’action avec lui pour le connaître. Il a le sens de l’engagement dans le sang. Mais c’est un homme qui aime profondément sa famille et qui est prêt à tout pour la retrouver.

Plus tard dans le livre on rencontre, en France, Bastien. Ce flic arrive de Bordeaux avec sa famille à Calais. Il vient pour diriger une équipe dans un commissariat. Sa vie familiale semble compliquée avec sa femme dépressive et une ado en pleine crise. De plus il comprend vite que son nouveau poste ne va pas être facile à cause de la Jungle. Il va devoir apprendre beaucoup de choses pour agir au mieux.

Ces deux personnages, je les ai beaucoup aimé. Ils sont dévoués à leur métier et surtout ils sont profondément humains. Ils viennent de deux pays différents mais ils se ressemblent beaucoup.

Un autre personnage est très marquant dans ce livre, il s’agit de Kilani. Sans en dire trop, ce jeune garçon m'a beaucoup ému. Son histoire est bouleversante et aborde un sujet très important .

Dans ce livre on va donc parler de la Jungle de Calais. L’auteur nous en parle dans les moindres détails. Tout est très documenté et précis. On sent que l’auteur a été sur place (il y a passé quelques semaines). En plus de nous parler des lieux, l’auteur nous parle des gens qui y vivent mais aussi de ceux qui sont à l’extérieur (habitants, policiers, associations…). Il n’y aucun parti pris dans ce livre. La situation nous est montrée dans sa globalité mais aussi dans sa complexité (la position difficile des policiers qui comprennent les migrants mais veulent aussi protéger leur ville).

L’histoire dans ce livre pourrait presque être secondaire. Elle mets du temps à démarrer mais c'est nécessaire pour bien poser le contexte. On sait que dans la Jungle il y a des meurtres non élucidés mais en parallèle il y a une histoire d’espionnage.
Voilà le seul point négatif de l’histoire selon moi. Je n’ai pas compris ce que venait faire là cette histoire d’espionnage. Elle aborde une thème très délicat qui aurait mérité soit d’être l’enquête principale ou alors abordé sur un peu plus de page.

On se prend beaucoup de claques dans ce livre, on remet en question pas mal de choses...bref on se prend la réalité en pleine face.

Ce livre a pour moi valeur de document historique sur la question des migrants. En 400 pages l’auteur nous dépeint parfaitement la réalité des migrants et des policiers. Son écriture, sa plume a encore évolué pour atteindre le niveau supérieur. Les dialogues sont, comme toujours, très justes et pertinents. Ce livre m’a profondément marqué et même plus que je ne le pensais. Malgré les moments difficiles, il y a toujours une lueur d’espoir auquel on s’accroche plus que jamais. 
La fin du livre m’a bouleversée au point d’en pleurer.

Si je dis que c’est l’un de mes plus gros coup de cœur de l’année je crois que personne ne sera surpris. Mais ce n’est pas que parce que c’est mon auteur « Chouchou », c’est aussi parce que ce livre est profondément humain et criant de vérité.


J’aurais encore bien des choses à vous dire pour vous convaincre d’aller chez votre libraire vous procurer un exemplaire….Mais sachez juste que vous feriez une erreur en passant à côté de ce livre….

Édition : Michel Lafon - Date de parution : 5 Octobre 2017 - 416 pages

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire