mercredi 1 novembre 2017

Une histoire des abeilles par Maja Lunde


Résumé

Un triptyque écologiste qui raconte l'amour filial à travers le destin des abeilles.
Angleterre, 1851. Père dépassé et époux frustré, William a remisé ses rêves de carrière scientifique. Cependant, la découverte de l'apiculture réveille son orgueil déchu : pour impressionner son fils, il se jure de concevoir une ruche révolutionnaire.
Ohio, 2007. George, apiculteur bourru, ne se remet pas de la nouvelle : son unique fils, converti au végétarisme, rêve de devenir écrivain. Qui va donc reprendre les rênes d'une exploitation menacée par l'inquiétante disparition des abeilles ?
Chine, 2098. Les insectes ont disparu. Comme tous ses compatriotes, Tao passe ses journées à polliniser la nature à la main. Pour son petit garçon, elle rêve d'un avenir meilleur. Mais, lorsque ce dernier est victime d'un accident, Tao doit se plonger dans les origines du plus grand désastre de l'humanité.

Avis :

La première chose qui m'a attirée vers ce livre, c'est sa couverture. Cette couleur et ce graphisme sont une vraie réussite.
C'est une lecture que j'ai eu la chance de faire grâce à NetGalley et aux Editions Les Presses de la Cité.

Dans ce livre nous avons trois histoires à trois périodes différentes. Ces périodes ont toutes un point commun : les abeilles.
A chaque période on suit un personnage différent. On alterne bien entre les différentes époques et personnages sans trop se perdre. Tout le rythme du livre est là. L'auteur arrive à tenir un certain suspense plus on avance dans l'histoire.

En 1851, en Angleterre, on suit William. Il est père de famille et tenait un magasin de semences. Avant cela il travaillait avec un professeur éminent mais pour subvenir aux besoins de sa famille il a du mettre cela de côté. Cela n'a pas été sans conséquence sur sa vie car il souhaitait avant tout devenir un grand scientifique. A cause de cela il tombe dans une profonde dépression et sa famille va en subir les conséquences. Mais un jour il retrouve goût à la vie grâce à l'apiculture.
Ce personnage est assez complexe. On le sent toujours fragile même quand il reprend goût à la vie. La relation qu'il a avec sa famille et surtout avec son fils est très instable.
Grâce à lui on découvre comment à l'époque les scientifiques ont travaillés pour comprendre les abeilles. 

En 2007, Ohio, on suit Georges. C'est un apiculteur de père en fils. Il vit avec sa femme dans une ferme. Son fils vient le voir de temps en temps. Son père espère qu'il deviendra lui aussi un apiculteur mais son fils a d'autres projets. La relation du père et du fils est au centre de cette histoire. Cela donne un caractère encore plus actuel à cette histoire. Cet homme est égoïste. Il ne vit que pour ses abeilles et espère que sa famille va le suivre. Il est donc très souvent agaçant dans ses réactions. Mais c'est un passionné, il n'a connu que cette vie avec les abeilles. On sent quand même qu'il peut évoluer car il prend conscience qu'il doit changer sa manière de faire.
Georges va être confronté aux premiers effets du changement climatique sur les abeilles. 

En 2098, en Chine, on suit Tao. Elle vit avec son mari et son fils. Ils travaillent tous les deux pour la pollinisation. Un jour lors d'une balade, son fils tombe malade. Tao et son mari ne savent pas ce qui arrive à leur fils ni où il est hospitalisé. Tao, qui rêvait d'une autre vie, va décider de tenter le tout pour le tout et partir à la recherche de son fils. En partant à la recherche de son fils, elle va découvrir ce qui arrive à son pays mais aussi comprendre pourquoi ils en sont arrivés là et par la même occasion comprendre ce qui est arrivé à son fils.
Ce personnage est celui que j'ai le plus apprécié. Malgré tout ce qui lui arrive, elle ne perd jamais espoir. Ce personnage force l'admiration.
Avec Tao, on voit les conséquences de la disparition des abeilles. Avec elle aussi, on fait un retour en arrière qui nous éclaire sur le passé et le présent qui nous sont racontés dans le livre. Elle fait le lien entre les différentes époques. L'époque de Tao est celle de la survie.

Ce livre est un conte philosophique. On suit à travers trois époques l'étude des abeilles puis les premiers effets du changement climatique sur les abeilles et enfin les conséquences direct/ la survie. Il est aussi question de la famille. A travers chaque époque on voit qu'elle est abordée de manière différente. Dans le passé et le présent, on voit qu'il est question de la succession alors que ce n'est absolument pas le cas dans le futur. Nos trois personnages sont soucieux du bien être de leur famille chacun à leur façon.
La lecture de ce livre est plutôt intéressante. Mais il y a cependant des longueurs. Les pensées des personnages sont très développées et donc leur histoire avance très lentement. Pendant une bonne partie du livre on ne sait pas trop où l'on va dans les différentes époques. Il faut de la patience pour comprendre qu'il y a des liens entre les époques.
Mais l'auteur arrive à garder notre intérêt car plus arrive la fin approche plus on comprend certaines choses qui relient les différentes époques. C'est assez surprenant mais cela donne un sens à ce livre.

Ce n'est pas un coup de cœur mais une lecture plutôt agréable avec un très beau message qui donne à réfléchir. Il plaira à ceux qui ont une sensibilité écologique et il poussera peut être certains à prendre conscience de ce qui pourrait nous arriver si on ne change pas notre comportement.

Edition : Les Presses de la Cité - Date de sortie : 17 Août 2017 - 400 pages

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire