mercredi 7 septembre 2016

Petit pays par Gaël Faye


Résumé

En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel  voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…

Avis

Ce n'est pas dans mon habitude de lire les livres de la rentrée littéraire mais celui ci a attiré ma curiosité. Beaucoup de libraires (exemple : http://lespetitsmotsdeslibraires.fr/2016/08/25/petit-pays/ ) sur le site "Les petits mots des libraires" en ont parlé. En général c'est plutôt bon signe car le libraire est toujours de bon conseil. Le livre a déjà gagné le prix du roman Fnac 2016 et il est sur la liste pour le Goncourt. Ce livre est aussi un premier roman.
Pendant tout le livre on va suivre Gabrielle qui préfère qu'on l'appelle Gaby. Il vit au Burundi avec ses parents, son père est français et sa mère est du Rwanda, et sa jeune sœur Ana. Son père est un entrepreneur qui gagne plutôt bien sa vie. Sa mère a fui son pays lors des premières persécutions entre Tutsis et les Hutus. Gaby a plein d'amis dont on fait la connaissance assez vite dans le livre. On va les voir grandir ensemble dans ce pays qui à ce moment là est assez calme. L'évolution de la situation politique n'est ce qu'il y a de plus important dans ce livre, elle reste en toile de fond mais elle va influencer le devenir des personnages. Les choses vont basculer à la moitié du livre quand vont arriver les élections dans son pays. On va tout vivre à travers son regard d'enfant. Par la force des choses il va être obligé de grandir un peu plu vite même si il semble naturellement très mature. Le faite de vivre l'histoire du livre à travers son regard est très intéressante car il y a de la sincérité et parfois une certaine forme de naïveté. On s'attache très vite à ce petit garçon que l'on voit grandir et changer au fur et à mesure de ce qu'il se passe dans son pays mais aussi dans le pays de sa mère. Il y a là une quête d'identité pour arriver à se définir, à un moment du livre il le dit lui même quand on lui demande de choisir un camp. On apprend beaucoup de choses sur les événements de cette époque. Les faits sont donnés de manières précises et assez compréhensibles pour comprendre la complexité de la situation de Gaby et sa famille.

C'est un très beau livre qui se lit très bien. L'écriture est agréable et fluide. Plus on arrive vers la fin, plus les choses s'accélèrent. C'est une belle leçon d'humanité et un très beau moment de lecture. Pour un premier roman j'ai envie de dire que c'est une réussite ! 

Éditeur : Grasset - Date de parution : 24 Août 2016 - Prix : 18 euros - 224 pages

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire