lundi 27 février 2017

Majestic Murder par Armelle Carbonel


Résumé :
Une écorchée vive qui rêve de brûler les planches.
Un squat à fuir, un homme secret et tourmenté.
Et une audition menée par une troupe étrange dans un théâtre abandonné...
Le Majestic.

Serez-vous prêts pour la première ?

Avis :
Le premier livre d'Armelle Carbonel, "Criminal Loft" avait été un gros coup de cœur. Elle m'avait faite frissonné avec ce livre dans cet ancien sanatorium qui existe vraiment.
Dans ce second livre elle utilise aussi un lieu qui existe : le théâtre Majestic dans l'East Saint Louis aux États Unis. Je vous conseille d'aller voir quelques photos de ce théâtre aujourd'hui laissé à l'abandon. Elle se sert aussi de deux personnes qui ont réellement existé (Peg Entwistle et Robert Keith) pour la pièce de théâtre qui va devoir être jouée.
Elle construit donc ce livre comme une pièce de théâtre : actes, scènes, entracte, relâche, rideau, rappels. Pour moi qui ne suis pas une grande fan du théâtre, j'ai un peu eu peur de ne pas aimer.
Mais heureusement qu'Armelle a une plume exceptionnel. Dès le premier chapitre j'ai été emballée ! Le prologue est assez étrange et nous plonge directement dans une ambiance très sombre et mystérieuse. J'avoue avoir été un peu perdue mais le style m'a envoûté. Je ne sais pas comment le dire mais l'écriture est tout simplement magique et parfaite. Ces mots mis bout à bout créent une espèce de musique à mes oreilles qui m'a subjuguée. J'étais au bord de l'orgasme littéraire !
Après ce début étrange, on découvre les deux personnages que nous allons suivre jusqu'à la fin du livre : Lillian et Seamus. Le prénom de Lillian m'a un peu perturbé au début car pour moi c'est plus un prénom de garçon que de fille. Il m'a fallu un moment pour bien intégré que Lillian était une fille. Ce sont donc deux jeunes gens très proches mais qui n'ont pas une vie facile. Au début du livre ils vivent dans un squat avec d'autres gens comme eux : des drogués. On comprend qu'ils veulent s'en sortir et donc quand tombe quasiment miraculeusement cette annonce pour cette pièce de théâtre, ils n'hésitent pas très longtemps.
Seamus est un homme très étrange de part son comportement très mystérieux et aussi parce qu'il a une voix qui lui parle. Il appelle cette voix "La Tentatrice". On sait peu de choses sur lui. Mais quand à la fin du livre on apprend qui il est et donc pourquoi il fait tout cela c'est assez surprenant !
Lillian est une jeune femme très étrange On sait aussi peu de chose sur elle au début du livre. Ce que l'on sait déjà c'est qu'elle aime Shakespeare et le citer très souvent. Elle se transforme au fur et à mesure du livre et comme pour Seamus on est très surpris quand on apprend qui elle est. Elle devient presque attachante malgré le rôle qu'elle joue.
La troupe de théâtre est très étrange aussi. Aucun des membres n'inspirent confiance. Ils sont tous suspect pour moi. Le nom qu'ils ont choisis pour nommer leur troupe est absolument parfait pour les décrire : "La compagnie des fous".
Dans cette histoire tout repose sur les apparences qui sont trompeuses. Chacun joue un rôle : pour la pièce d'abord mais aussi par rapport aux autres. L'histoire est très bien construite et très effrayante plus on avance. Le seul bémol est pour l'histoire en parallèle : celle avec le lieutenant Ligier. Elle n'est pour moi pas aboutit et je comprend mal son intérêt à part nous donner des informations sur Seamus.
Ce second livre est donc une réussite. Comme le premier j'ai eu des frissons. L'ambiance du théâtre est très bien retranscrite et on s'imagine assez bien les scènes. Ce huis clos est assez étouffant mais c'est le but rechercher pour mieux ressentir la folie des personnages
La fin est très cruel mais elle est l'image du livre et de cette troupe de théâtre : complètement folle ! 

Éditeur : Fleur Sauvage édition - Date de parution : 17 Février 2017 - Pages : 226 pages - 18 euros

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire