dimanche 5 mars 2017

Block 46 par Johana Gustawsson


Résumé

Falkenberg. Suède. Le commissaire Bergström retrouve le cadavre nu et gelé d'une femme aux abords de la plage d'Olofsbo. Londres. Profileuse de renom, la ténébreuse Emily Roy enquête sur une série de meurtres d'enfants dont les corps sauvagement mutilés ont été abandonnés dans les bois d'Hampstead, au nord de la ville. Ils présentent les mêmes mutilations que la victime suédoise : trachée arrachée, yeux énucléés et un mystérieux Y gravé sur le bras. Etrange serial killer, qui change de type de proie et de lieu de chasse... Pourrait-il s'agir d'un tandem de sociopathes ?

Avis :

J'ai rencontré Johana à Toulouse en Octobre dernier lors du salon Toulouse Polar du Sud . C'est une femme absolument charmante ! J'avais beaucoup entendu parlé de son livre. À quelques jours de la sortie de son prochain livre "Mör" j'ai décidé de rattraper mon retard.

C'est une histoire qui va alterner entre présent et passé. 

Dans le présent, l'histoire commence à Londres où nous faisons la connaissance d'Alexis. C'est une jeune femme qui a un passé difficile. Elle est écrivain, elle écrit des livres sur les serials killers entre autre. Elle doit se rendre à une soirée de présentation de la nouvelle collection de bijoux de son amie Linnéa. Mais celle ci est portée disparu. C'est un peu la panique pour Alexis comme ses amis, Alba et Paul, et le petit ami de Linnéa, Peter. Son amie sera retrouvée en Suède où elle a une maison pour s'isoler. Son meurtre va mobilier une équipe d'enquêteur et une profileuse venue tout droit de Scotland Yard, Emily Roy. Cette profileuse a un parcours très atypique, elle vient du Canada où elle exerçait avant d'être recrutée pour Scotland Yard. Emily est une jeune femme très étrange. Elle s'immerge complètement dans l'enquête et il est parfois très difficile pour les enquêteurs comme pour nous de la suivre dans son raisonnement ou sa manière de faire. Mais elle fait preuve d'une grande exigence et précision dans son travail. On sait qu'elle va y arriver même si cela prendra du temps.
Les deux jeunes femmes se connaissent. Ce duo fonctionne bien et s'équilibre à merveille. J'ai beaucoup aimé ces deux personnages. La psychologie de ces personnages est très bien décrite. On est au plus près d'elles pour suivre l'enquête et leurs pensées. Ce qui m'a longtemps intrigué dans le livre c'est le petit rituel d'Emily avec la boite. Au fur et à mesure du livre on comprend à quoi elle lui sert.
Dans le présent, nous suivons aussi le tueur. Nous sommes dans sa tête. On ne peut pas savoir qui il est avant la fin du livre. La seule chose que l'on peut comprendre c'est qu'il est lié à la partie du livre qui se passe dans le passé. Mais cela reste flou un bon moment. On se dit que le tueur pourrait être n'importe qui. Il est très inquiétant et très mystérieux. On ne comprend pas pourquoi il tue au début du livre et surtout le lien entre le meurtre de Linnéa et ceux des enfants. 

Dans le passé, nous sommes pendant la Seconde Guerre Mondiale dans le camp de concentration de Buchenwald principalement pour suivre un personnage Erich. J'ai beaucoup aimé cette partie là de l'histoire. Elle est racontée avec beaucoup de précisions et de sérieux pour nous la restituer au mieux. Le détail dans les descriptions comme les odeurs est extrêmement bien écrit à tel point que j'ai eu l'impression d'y être. Cette période de l'Histoire m'a toujours intéressée. En lisant cette partie j'ai repensé à la trilogie des projets de David Khara et surtout au Projet Bleiberg. Comme dans le livre de David Khara, on ressent bien le travail de recherche de l'auteur. Pour le personnage de Erich Ebner, on voit bien le changement qui s'opère chez lui au fur et à mesure. La psychologie du personnage est encore une fois bien décrite.

Le lien entre le passé et le présent arrive au fur et à mesure. Au début on ne peut faire que des suppositions. Mais plus les pièces du puzzle s'imbriquent, plus le résultat est surprenant. On se rend compte que tout était là sous nos yeux ou presque.

L'enquête avance progressivement avec un rythme lent et plutôt flou mais avec beaucoup de sérieux et de crédibilité. On a parfois le sentiment de ne pas avancer et même de reculer jusqu'à ce que plusieurs éléments arrivent. La fin du livre est extrêmement prenante et surprenante. On ne s'y attend pas du tout, c'est la surprise totale ! Là dessus j'ai été bluffé car ce n'était à aucun moment envisageable.
J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir la plume de Johana. Il y a parfois des moments très durs à lire mais qui sont très bien écrit. Elle rend très bien hommage à cette période de l'Histoire qu'aujourd'hui encore plus nous ne devons pas oublier. Il y a aussi beaucoup de sérieux dans ce livre pour parler des serials killers on voit ainsi qu'elle a bien bosser le sujet car on ressent la maîtrise jusque dans les termes employés.
Pour conclure je dirais juste qu'il me tarde de lire le prochain qui sort le 15 Mars ! 

Éditeur : Bragelonne - Date de parution : 21 Octobre 2015 - Prix : 20 euros - 336 pages 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire