mercredi 13 septembre 2017

Le jour d'avant par Sorj Chalandon


Résumé :

« Venge-nous de la mine », avait écrit mon père. Ses derniers mots. Et je le lui ai promis, poings levés au ciel après sa disparition brutale. J’allais venger mon frère, mort en ouvrier. Venger mon père, parti en paysan. Venger ma mère, esseulée à jamais. J’allais punir les Houillères, et tous ces salauds qui n’avaient jamais payer pour leurs crimes.

Avis :

En temps normal, ce n'est pas un livre vers lequel je serais allé. Le résumé ne m'aurait pas attiré plus que ça. Mais ce qui m'a décidé à le lire c'est l'avis d'un auteur dont je suis fan de la plume, Paul Vacca. Et qu'elle ne fut pas ma surprise !

Ce livre est un hommage aux mineurs et plus précisément à ceux qui ont péris lors de la catastrophe de Décembre 1974.
Le frère de Michel était mineur et faisait partie de ceux qui travaillaient dans cette fosse. Ce frère est parti à la mine alors que son père ne voulait pas qu'il y aille. La famille de Michel est modeste, ce sont des fermiers. Les fils étaient destinés à succéder à leur père.
La mort de se frère, Jojo, va bouleverser cette famille. Le père va demander à Michel de se venger de la mine.
On suit donc Michel dans son passé mais aussi dans son présent. Comment va t il s'y prendre ?

Ce livre, en plus d'être un hommage à ceux qui ont perdus la vie dans ces mines, est un livre qui nous parle de cette vie dans le Nord de la France. Le début du livre pose vraiment les choses pour comprendre cette vie avec ses habitudes et la situation des gens à cette époque.
Il y a énormément de détails sur, par exemple, ce que portent les mineurs. C'est extrêmement intéressant et cela apporte beaucoup de crédit à l'histoire. C'est une vraie plongée dans ce monde.
On est au plus près de ce qui se passait à l'époque.
Les descriptions sont aussi très nombreuses sur les "rituels", la journée d'un mineur. Cela n'a rien d'ennuyant mais c'est nécessaire pour comprendre la dureté de ce métier. Cela donne même un certain rythme au livre.

Le rythme est aussi donné par l'alternance entre le passé et le présent. Ce présent pour Michel est aussi très sombre. Sa femme décède de maladie et il va devoir affronter de nouveau le deuil. Mais sa femme reste là en arrière plan, presque comme un fantôme. Comme son frère disparu, elle le hante mais pour Michel, c'est une manière de ne pas sombrer que de se rappeler les souvenirs avec eux mais aussi pour affronter le présent.

Quand cette vengeance, dont on se doute très fortement qu'elle va arriver, arrive on se demande comment cette histoire va pouvoir continuer. Elle se produit tôt dans le livre. Mais l'auteur arrive quand même à nous surprendre ! Une révélation dont on ne pouvait absolument pas se douter relance l'intérêt pour ce livre. Cela m'a scotché ! Mais après cette révélation, on remet en doute le bien fondé de cette vengeance. Ce personnage, que l'on apprécie et que l'on comprend, devient presque un inconnu. Mais un personnage dont on ne soupçonne pas l'importance va nous aider à le comprendre et à "justifier" cette vengeance. La fin du livre est magnifique. On ne sait pas ce qui va arriver à Michel mais on s'en moque presque. On sait qu'il est en paix avec lui même et c'est le plus important.

Ce livre est très humain. Ce n'est pas un coup de cœur mais c'est une excellente découverte. J'ai pris beaucoup de plaisir à le lire et à découvrir la vie des mineurs. L'auteur arrive à rendre cela très intéressant. On ne tombe pas dans la caricature, il y a beaucoup d'humilité et presque de l'admiration qui se dégage du livre pour ces mineurs. Ce lien entre le présent et le passé est très intéressant car on voit l'impact que cela a encore aujourd'hui avec ceux qui sont encore là pour en parler. C'est une partie de notre histoire que nous ne devons pas oublier.

Je ne peux que vous recommander de lire ce livre ! Pour ma part je vais continuer à découvrir la plume sublime de Sorj Chalandon.
Merci aux Editions Grasset et à Net Galley !



Edition : Grasset - Date de parution : 16 Août 2017 - 336 pages

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire