jeudi 18 janvier 2018

7/13 par Jacques Saussey


Présentation de l'éditeur :

Hiver 2015. Durant l’absence prolongée des propriétaires, une villa de la banlieue parisienne est le théâtre d’un crime atroce. Lorsqu’il arrive sur les lieux, le capitaine Magne découvre avec effroi que le corps n’est plus reconnaissable. Pas de vêtements, pas de papiers : l’identification s’annonce compliquée.
Décembre 1944. Londres. Un officier américain scrute avec inquiétude le brouillard qui plombe le ciel de l’Angleterre. Il projette de traverser la Manche au plus vite pour rejoindre la France où il doit préparer l’arrivée prochaine de ses hommes. Le mauvais temps s’éternise mais bientôt, une proposition inattendue va faire basculer son destin.

Soixante-dix ans plus tard, elle confrontera les enquêteurs du quai des Orfèvres à l’un des mystères les plus stupéfiants qu’ils aient jamais rencontrés.

Avis :

Il y a des livres dont il est difficile de parler tant il est possible de « spoiler » les futurs lecteurs. La quatrième de couverture est parfaite et dévoile juste ce qu’il faut de l’intrigue.
J’ai mis du temps avant d’écrire cette chronique. Je ne savais pas comment la commencer pour parler au mieux de ce livre. J’ai eu la chance de le lire bien avant sa sortie. J’avais peur que cet élément ne biaise ma lecture pour donner un avis des plus objectifs.

Dans ce livre il est question de deux époques qui n’ont à priori aucun lien entre elles.
Dans le passé, il est question d’un homme appartenant à l’armée qui doit prendre un avion pour rejoindre ses troupes. On ne connaît pas son identité. Il est très discret sur sa vie et ne tient pas à ce que tout le monde sache qu’il est là. Il est difficile de parler du passé sans spoiler. Cette partie est de plus en plus intéressante plus on avance dans le livre. On y apprend beaucoup de choses et on ressent le travail de recherche mené par l’auteur.
Dans le présent, dont il est plus facile de parler, on retrouve le duo d’enquêteurs, Daniel Magne et Lisa, après ce qui leur est arrivé dans le précédent livre. Sur ce point, je précise que je n’ai pas lu le précédent livre donc j’ai découvert ce qui est arrivé à Lisa mais cela ne m’a pas gêné dans ma lecture. Ils seront confrontés à une enquête sanglante et très compliquée. Toute cette partie avance lentement mais sûrement. On fait très souvent un pas en avant pour en faire deux en arrière. Mais cela ne nuit pas du tout au rythme !

Cette histoire est absolument passionnante ! La construction est parfaite et même très réaliste. On jongle très bien entre les deux époques sans se perdre. La fin de beaucoup de chapitres nous laisse dans un suspense parfois insoutenable. J’avoue qu’à de très nombreuses reprises j’ai dit : « Pu**** Jacques ! ».  L’auteur nous donne les éléments au compte goutte pour comprendre ce qu’il se passe et surtout le lien entre les deux parties. J’ai fait beaucoup d’hypothèses pour trouver le lien entre passé et présent : elles étaient toutes fausses ! Il faut attendre la fin du livre pour comprendre le pourquoi de ces meurtres et le lien avec le passé. On est tenus dans un suspense incroyable et comme il m’est trop peu arrivé de le ressentir dans d’autres livres. La plume de l’auteur est aussi une merveille ! Lors de ma lecture j’ai repéré beaucoup de passages absolument parfaits qui soit vous font rire, vous effrayent ou encore vous laisse sans voix.
Ce livre est l’exemple parfait, absolu de ce que doit être un vrai page turner.
C’est un vrai coup de cœur ! Une fois lancé dans la lecture de ce livre, il est très difficile de le lâcher. Il n’y a pas un seul défaut. La fin nous laisse sans voix et avec cette petite phrase en tête : « et si c’était vrai ? ».

Foncez lire cette petite merveille de la rentrée littéraire de ce début d’année ! 

Edition : Editions du Toucan - Date de parution : 10 Janvier 2018 - 464 pages

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire