samedi 27 mai 2017

Une mère par Alejandro Palomas


Résumé

Barcelone, 31 décembre. Amalia et son fils Fernando s'affairent en attendant leurs invités. En ce dîner de la Saint-Sylvestre, Amalia, 65 ans, va enfin réunir ceux qu'elle aime. Ses deux filles, Silvia et Emma ; Olga, la compagne d'Emma, et l'oncle Eduardo, tous seront là cette année. Un septième couvert est dressé, celui des absents.

Chacun semble arriver avec beaucoup à dire, ou, au contraire, tout à cacher. Parviendront-ils à passer un dîner sans remous ?
Entre excitation, tendresse et frictions, rien ne se passera comme prévu. 

Avis :

Qui n'a pas redouté un repas de famille quand entre les membres il y a parfois des tensions et que tout peut déraper ? Qui n'a pas peur de ces repas où des choses difficiles peuvent être dite ?

Dans ce livre nous sommes le 31 Décembre et la famille de Fernando se réunit chez Amalia, la mère. Cette famille a connu pas mal de moments difficiles.
La mère, Amalia, a quitté son mari et vit désormais seule. Son mari était très dur avec elle, il l'a rabaissait sans cesse. C'était un véritable arnaqueur qui a fait beaucoup de mal à chacun de ses enfants de par son comportement.
Le fils, Fernando, qui raconte cette histoire, a vécu une séparation douloureuse du jour au lendemain avec son compagnon. Il l'a quitté en lui offrant un chien, Max. Il va vivre une véritable remise en question d'absolument tout. Il va être encore plus proche de sa mère qu'il va beaucoup aider.
Nous avons enfin les sœurs : Silvia et Emma. Silvia est une femme indépendante à qui tout semble réussir. Mais très vite on va se rendre compte que ce n'est qu'une apparence. Sa mère l'agace énormément mais elle ne peut pas s'empêcher de l'aider. Silvia est une femme qui veut tout contrôler et qui ne supporte pas ce qui ne va pas dans son sens et qui est trop différent.
Emma, elle s'est tout l'inverse. Elle affiche une nature désinvolte. Elle vit avec Olga qui a le don particulier d'agacer sa soeur Silvia. Elle a décider avec Olga de changer de vie du tout au tout. Mais on sent assez vite qu'elle cache une grande souffrance. C'est ce qu'elle a en commun avec Silvia mais pour des raisons différentes, elles cachent comme elles peuvent des événements traumatiques qu'elles ont vécues l'une et l'autre.
Puis nous avons l'oncle Eduardo. Il est très drôle, fantasque. C'est un personnage qui apporte de la joie dans cette famille. Il ne vient qu'au moment des repas de fête.

Ce repas de famille ne va pas être comme les autres. Des vérités vont être dites et cela va changer cette famille à jamais. On apprend à les connaître tout au long du livre. Il y a donc au début des moments un peu flou qui sont vite éclairés par des retours en arrière. Par moment cependant on se perd un peu avec ces allers-retours. Cela peut s'expliquer par le style de l'écriture. L'écriture est intéressante : elle est à la fois maîtrisé et à l'image de ce repas. Mais parfois ça part dans tout les sens et il faut être concentré pour ne pas perdre le fil.
Mais il y a du rythme dans ce livre. Un chapitre se finit parfois par une révélation mais il faudra attendre une petite explication pour connaître la suite.
Ce qui est particulièrement maîtrisé c'est la psychologie des personnages. C'est l'élément essentiel dans ce livre pour bien comprendre les relations et les dynamiques dans cette famille pas du tout atypique. Les personnages comme celui de la mère sont très touchants et aussi agaçants. Malgré toutes les bourdes qu'elle arrive à faire, on se rend compte qu'elle est un élément essentiel dans cette famille.
Mais il y a le personnage de l'oncle qui est un peu "raté", je suis resté sur ma faim avec lui et il ne m'a pas paru très crédible. Le personnage d'Olga est parfois un peu dans la caricature.
Ceux qui nous importent le plus (Emma, Silvia, Fernando et Amalia) sont réussis à mon sens et crédibles.
Il y a des moments très drôles dans ce livre mais aussi très émouvants. La fin est très bien réussi et apporte une belle conclusion à ce repas du nouvel an.

Ce livre donne à réfléchir sur les relations que nous pouvons avoir dans notre propre famille mais aussi sur nous même et notre vie dans les moments difficiles.

C'est aussi un coup de cœur de la librairie Port Maria !
http://lespetitsmotsdeslibraires.fr/2017/04/15/une-mere/

Édition : Cherche Midi - Date de parution : 16 Mars 2017 - 320 pages

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire