lundi 23 avril 2018

Vermines par Romain R Martin


Présentation de l'éditeur :

Bourganeuf, petite commune isolée dans la Creuse. Arnaud Vallaud, jeune taxidermiste asocial et cynique, impose le respect par sa verve et sa mauvaise foi. Accompagné de Pascalin, le brave du village, il tient une boutique et mène une vie très monotone jusqu'au jour où une armoire normande écrase son chien. Son quotidien se transforme alors en une série d'aventures burlesques et tragiques. Hasard, accident ou vengeance ? On n'est jamais aussi seul qu'on le croit...

Avis :

Voici le premier roman de ce jeune auteur au parcours assez atypique.

Le premier chapitre nous donne vraiment le ton du livre. J'étais à la fois horrifiée mais aussi intriguée par la manière dont réagit le personnage principal, Arnaud, au décès de son chien. Mais on apprend à connaître très vite ce personnage par cet événement. Il semble très froid, antipathique.
Le style de l'auteur se révèle aussi à travers ce premier chapitre. On sent que l'humour va être grinçant, cynique pour ce roman noir. La suite du livre part un peu dans tous les sens.

Arnaud est entouré de personnages complètement barrés.
Le premier c'est Pascalin. Ils travaillent ensemble pour tenir le magasin de taxidermie. Pascalin n'est pas très intelligent. Ce personnage est complètement loufoque. Il ne réalise pas l'absurdité ou l'horreur de ce qu'il se passe.
Il y a aussi Madame Clarence. Cette vieille dame espère qu'Arnaud l'empaillera pour rester avec son chat aussi empaillé. Elle fait le ménage dans le magasin d'Arnaud. On ne dirait pas mais elle a toute sa tête ou presque. Elle a un langage bien à elle, très paysan.
Ces deux là accompagnent Arnaud dans sa drôle d'histoire. Il pense qu'il est suivi et au lieu de comprendre pourquoi, il veut directement en finir.
Des scènes toutes plus absurdes les unes que les autres s’enchaînent à grande vitesse dans ce livre. Rien que la "secte" a laquelle appartient Pascalin est à mourir de rire !

Ce qui arrive à Arnaud est dingue et ne semble pas avoir d'explication. On se laisse embarquer dans cette histoire plutôt bien écrite pour un premier roman.
Il faut attendre la toute fin du livre avec un rebondissement totalement inattendu. 
Ce livre m'a fait penser à ceux de Stanislas Petrosky pour l'humour noir et un peu le côté fou de l'histoire.

Ce fut une lecture très rapide tellement j'ai été embarquée dès le début. On ne sait pas comment ça peut se finir tellement cette histoire est folle. Les personnages et les situations sont improbables. Les dialogues, surtout ceux d'Arnaud, sont vraiment bien écrits. J'ai trouvé drôle et un peu effrayant.

Pour un premier roman, ça promet ! J'ai hâte de voir ce que nous réserve Romain Martin pour son prochain livre ! 



Éditions : Flamant Noir - Date de parution : 2 Octobre 2017 - 181 pages

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire