mercredi 2 mai 2018

Chaque jour Dracula par Loic Clément et Clément Lefèvre


Présentation de l'éditeur :

Comme chaque matin de la semaine, Dracula va à l'école. Mais c'est avec une boule au ventre car certains de ses camarades de classe, de gros balourds, n'arrêtent pas de l'embêter. Certes, quelques-unes de ses particularités font de lui un garçon différent mais est ce une raison suffisante pour qu'il subisse ce harcèlement constant ? Comment y remédier ? Un soir, il franchit le pas et en parle à son papa...

Avis

C'est un coup de cœur plein d'émotion que je partage avec vous !

Je ne suis pas une grande fan de BD. Je n'en lis quasiment jamais par manque d'intérêt. Quand j'ai vu la couverture de celui ci, elle a piquée ma curiosité à cause du dessin. Les histoires de vampires m'attirent depuis toujours. Mais ce qui a fait que j'ai eu envie de la lire c'est la quatrième de couverture...

Dracula n'a pas toujours été un grand méchant vampire, il a aussi été un petit garçon qui va à l'école. Mais sa différence va attirer l'attention de ses camarades. Il va subir les moqueries des enfants de son âge. Ce petit garçon va endurer sa souffrance seule. Il se refuse à en parler jusqu'au jour où ce sera la confrontation de trop...

Cette BD aborde le thème du harcèlement scolaire. C'est quelque chose dont on entend beaucoup parler depuis plusieurs années suite à des affaires comme celle de Marion Fraisse . 

On ressent toute la souffrance de ce petit garçon qui en plus d'être différent physiquement est aussi le premier de sa classe. Les auteurs on réussit à retranscrire en dessin et en mot à la perfection la manière dont cela se passe. J'ai été beaucoup touché par ce petit garçon. On se demande comment il va faire pour s'en sortir. 
Quand il trouve enfin le courage de parler, tout change pour lui. 

Cette BD s'adresse aussi bien aux enfants qu'aux parents. Un passage avec le père montre aux parents qu'ils peuvent se sentir coupable de n'avoir rien vu mais qu'il ne faut pas en rester là. La libération de la parole est très bien montrée.

Cette BD m'a beaucoup touchée de part le sujet et la manière dont il est abordé. Le dessin est aussi très beau, très doux et traduit les sentiments parfois mieux que les mots.
Elle est à mettre entre toute les mains pour sensibiliser les enfants et les parents à ce phénomène qui gangrène les cours de récréation.

Editions : Delcourt Jeunesse - Date de parution : 25 Avril 2018 - 40 pages

France 3 Lire Délivre IDF 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire